Une personne sur quatre souffrira d’une maladie mentale au cours de sa vie. Pourtant, la santé mentale reste encore taboue et ce n’est pas toujours évident d’en parler. Aujourd’hui, de nombreux stéréotypes persistent et transmettent une image négative. Les personnes souffrant de troubles psychiques se sentent donc souvent contraintes de vivre leur trouble en silence.

 © Total Shape – Unsplash

Voici six mythes sur la santé mentale :

1) Les maladies mentales ne sont pas des vraies maladies

A l’instar d’une angine, d’un bras cassé ou d’un cancer, les maladies mentales se soignent. Elles ne disparaissent pas d’elles-mêmes et doivent être prises aux sérieux. Les maladies mentales nécessitent un diagnostic, une prise en charge et un traitement. Selon les chiffres, la dépression toucherait environ 300 millions de personnes à travers le monde, et les troubles de l’anxiété concerneraient presque 4 % de la population mondiale. Deux pathologies qui constituent l’essentiel des problèmes de santé mentale.  

2) Les gens qui ont une maladie mentale sont violents ou dangereux

Les personnes qui souffrent de maladie mentale ne sont pas plus dangereuses que les autres. La médiatisation des affaires criminelles qui concernent des pathologies telles que la schizophrénie et l’image souvent erronée montrée au cinéma accentuent ce sentiment de dangerosité. Or, les statistiques montrent que les personnes souffrant de schizophrénie et d’autres maladies mentales sont plus souvent victimes de violence que la moyenne de la population. Toutefois, l’exclusion des minorité pousse parfois à la violence.

3) On peut savoir en regardant une personne l’état de sa santé mentale

Les études montrent que 25% de la population aura une maladie mentale au cours de sa vie. Ce ne sera peut-être jamais votre cas mais il est probable qu’un membre de votre famille ou de votre entourage plus ou moins proche le sera. Selon l’OMS, “il existe toute une gamme de troubles mentaux, qui se manifestent sous des formes différentes. Ils se caractérisent généralement par un ensemble anormal de pensées, de perceptions, d’émotions, de comportements et de relations avec autrui”. Bref, pas d’antennes vertes ou de troisième œil à signaler.

4) La maladie mentale touche seulement les adultes

Environ la moitié des troubles mentaux se déclarent durant l’adolescence, et 75 % d’entre eux se développent avant 25 ans.

     © Total Shape – Unsplash

5) Ceux qui vivent avec une maladie mentale ne peuvent pas avoir d’emploi ou de relation

Aujourd’hui, il existe de nombreux traitements, de services et de soutiens qui peuvent aider les personnes en souffrance. Ainsi, les personnes atteintes de maladies mentales peuvent travailler, être autonome, être en couple et avoir une famille.

6) Les maladies mentales…c’est juste une question de volonté

De nombreux facteurs influencent la santé mentale : l’environnement, les habitudes alimentaires, les finances, les différents événements de la vie (adolescence, rupture amoureuse, décès, grossesse, etc.), la génétique, la consommation de drogues et d’alcool… Éviter de dire aux personnes qui souffrent d’une maladie mentale “secoue-toi, c’est dans ta tête !” ou “tu n’as pas l’air malade”.